Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 20:21

 

Finalement, puisque nous sommes dans le massif du Rila, restons-y encore un peu ...


C'est vrai ça, je ne vous ai pas encore parlé du Monastère!! Et quelles coïncidences... Mlle L. a choisi ce sujet pour son exposé il y a quelques semaines, ce qui m’a fait chercher dans mes archives photographiques (même si, fille indigne, elle a préféré une photo sortie de gxxgle…). Et il y a 10 jours (déjà ?!) l’église orthodoxe fêtait Sveti Ivan Rilski (Св. Иван Рилски), fondateur du monastère et patron de la Bulgarie. Je crois que je ne pouvais pas passer à côté de cet article !


Et il y a tant à dire sur ce monastère … le « must-see » de la Bulgarie … Un immanquable, si bien qu’en 4 ans, nous y sommes déjà passé 5 fois avec amis et famille, en toutes saisons … La route est magnifique, un peu tortueuse pour certains, mais en très bon état. Et quand je pense que ce n'est même pas nous qui y avons fait tamponner le petit carnet – merci à nos amis belges qui se sont portés volontaires lors de leur visite l'été dernier ...


 

 

En dépit de sa notoriété, de sa taille et de son importance, le monastère, perché à 1147m d'altitude, continue de faire débat quant à ses origines. Sveti Ivan Rilski (Св. Иван Рилски - St Jean de Rila), dont le monastère détient les précieuses reliques, aurait fondé l'ensemble au Xè siècle. Mais Ivan Rilski vivait en fait dans une grotte, à environ 1h de marche du site (qui se visite, mais nous n'y sommes pas allés ..), et il parait plus vraisemblable que ses disciples aient fondé ledit monastère après sa mort. Au cours des 3 siècles suivants, tous les souverains bulgares contribueront largement à son enrichissement et à son expansion. Mais au milieu du XVè siècle, le sultan Murad II fera raser la quasi totalité des bâtiments.

 

Peu de temps après, le sultan prend conscience de son erreur et entreprend de faciliter sa construction, avec l'aide de l'Eglise orthodoxe russe. Mais les successeurs de Murad II se montreront moins accommodants et les moines de Rila doivent faire face à des harcelements continuels, à des attaques parfois et en 1833, un incendie détruira une grande partie du monastère.

 

Le complexe a été rebâtit essentiellement entre 1834 et 1862, et est caractéristique de l'époque "Renaissance bulgare". Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1983.

 

 

 

Les photos parlent d'elles-mêmes ... Inutile de vous dire que le monastère est impressionnant, tant par sa situation que par son architecture et ses fresques colorées. Chaque saison apporte sa petite touche, et il ne faut pas hésiter à aller découvrir ce site plusieurs fois, si vous le pouvez ....

 

Un dernier petit détail .... on peut retrouver Ivan Rilski sur les pièces de 1 leva...

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article

commentaires

Zab 29/10/2012 22:05

C'est superbe !

Présentation

  • : Le blog de quetedugraalbulgare
  • : Une autre facon de découvrir les trésors de la Bulgarie ...
  • Contact

Recherche