Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 00:00

 

 

Dernière étape en ce dimanche pluvieux ... Mezdra et le mont Okoltchitsa (Връх Околчица). Encore un endroit improbable et 20 km de petite route pour arriver à 1048m d'altitude (et un vent à décorner les boeufs ..) dans le parc national "Hristo Botev".

 

L'obélisque a été élevé pour immortaliser l'exploit de Hristo Botev et de ses compagnons d'armes, qui ont péri lors de la dernière bataille contre l'armée turque, le 1er juin.

 

 

 

 

Le "pechat" se trouve au chalet éponyme situé à 300m du monument ... si comme nous, il est fermé (ha ha, on dirait vraiment que j'y étais !!), il faut aller frapper à la porte de la maison-musée "Баба Илийца" au village de Chelopek.

 

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 00:00

 

 

Les journées étant très courtes en ce début décembre, un arrêt dans un hôtel à 17h30, seulement à 120kms de Sofia ne nous paraissait pas vraiment utile ... Retour donc à la Capitale pour une soirée typique bulgare ...

Dimanche matin, direction le Nord ... enfin pas pour tout le monde puisqu'une petite fille épuisée a voulu rester tranquille à la maison avec sa maman .... Pas facile donc de faire le compte-rendu quand on n'est pas présente ... mais j'aime les challenges !

 

Première étape de la journée: le monastère Sveta Bogoroditsa (les 7 trônes). Un petit air de "déjà vu" puisque nous y sommes allés à Pâques (mais point de petit carnet à "pechat" en ce temps-là !).

 

 

 

 

Le monastère se trouve à quelques kilomètres du village d'Ossenovglad, au nord de Sofia, après avoir roulé dans les gorges de l'Iskar. Au début du XVIème siècle, il existait déjà, et il a éte maintes fois détruits par les Turcs, puis reconstruit par la population bulgare.

Son nom (les 7 trônes) vient du fait qu'il possède 7 chapelles positionnées dans le porche. Le monastère fonctionne toujours et a été récemment rénové.

 

L'oeil averti aura remarqué les photos prises à différentes saisons ....

 

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 20:00

 

 

Prochaine étape de notre week-end: Assenovgrad et son magnifique monastère. Assenovgrad est situé à 18 km de Plovdiv, sur la route menant à Smolian. A la sortie de la ville se trouve le monastère de Batchkovo (Бачковски манастир) l'Assomption de la Sainte Vierge.

 

Il a été fondé en 1083 par le Géorgien Grigorii Bakouriani et il comptait à l'époque une cinquantaine de moines.. Il n'en reste que 10 de nos jours. C'est par sa taille le deuxième monastère de Bulgarie mais aussi le plus vieux.

 

A ne pas rater: la visite de la cuisine et du réfectoire, datant du 17ème siècle. Il faut demander l'accès (payante) à un des gardiens (qui parle très bien le français et se fera un plaisir de vous raconter l'histoire de la Bulgarie!).

 

A l'intérieur, on passe d'abord dans la cuisine, avec sa cheminée centrale et son toit en dome, puis on arrive dans le réfectoire où trône une énorme table en marbre. Le plus surprenant est le plafond magnifiquement décoré de peintures datant de 1643, mêlant des représentations chrétiennes et païennes. C'est l'un des seuls endroits en Bulgarie où l'on peut voir ce genre de peintures (le même genre de peinture se trouve à Arbanassi, près de Veliko Tarnovo).

 

Malheureusement, les photos sont strictement interdites, aussi bien dans le réfectoire que dans le monastère lui-même ... A l'extérieur, c'est assez facile de faire quelques photos volées, mais à l'intérieur, c'est beaucoup plus dur ... Il ne reste plus qu'à aller voir de vous-même !!

 

 

 

Avant la tombée de la nuit, nous avons pû faire un saut rapide à la forteresse d'Assen, forteresse médiévale (ou ce qu'il en reste ..). Attention, prévoir de bonnes chaussures, et ne pas être sujet au vertige ... le chemin menant à l'église Sainte Vierge de Petritch est glissant et pas du tout sécurisé .... Et pas de pechat là-haut, il faut le prendre au monastère ...

 

 

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 20:06

 

 

Partir à la chasse aux "pechats" au mois de Décembre, ce n'était pas gagné d'avance ...Que les journées sont courtes ! Mais la moisson a plutôt été bonne, à défaut de neige et de ski - On se console comme on peut !

 

Une fois n'est pas coutume, la famille S. était en retard au point de rendez-vous ... Objectif du week-end: Pazardjik, Bachkovo et le début des Rhodopes, avec une nuit à l'hôtel "Todorof". Malheureusement pour nous, il affichait complet ... pas de visite de caves et dégustation au programme ...

 

Pazardjik a donc été notre première halte ... Une visite rapide du musée historique, que le gardien a allumé pour nous ... Quelques pierres à l'entrée, une grande statue pour Miss C. et des objets datant du paléolithique jusqu'au XXème siècle. Une collection eclectique en somme avec des explications exclusivement en Bulgare ...

 

 

 

 

De toutes facons, il était déjà plus de midi, et nous nous sommes vite retrouvés dans le petit resto de l'horloge en face du musée... Kuftés, kebabchés et frites au sirené pour tout le monde !

 

La visite de Pazarjik a été courte ... nous n'avons même pas trouvé l'église "Sveta Bogoroditsa" ....

 

 

 

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 06:43

 

La liste des 100 sites ne comporte pas seulement des musées ou des monuments ... Il y a aussi des sites géographiques, et en l'occurence, à quelques kilomètres de Gabrovo, se trouve le centre géographique de la Bulgarie . Il ne fallait pas que l'on rate ca! Nous voilà donc repartis à 7 dans le 4x4 pour un "safari" bulgare. Nous sommes arrivés au sommet pile à l'heure de l'apéro, improvisé avec nos restes de pique-nique du midi ...

 

Ouzana est aussi une petite station de ski, il y a effectivement quelques hôtels, mais je ne me rappelle pas avoir vu des téléskis !

 

Attention, pas de pechat ou marka là-haut (on n'a pas cherché car nous les avions déjà, mais je doute car il n'y avait pas grand monde ...). 

 

Mais le point de vue et la photo souvenir valent le coup de monter !

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 19:38

 

Mais quel est donc ce monument en forme de soucoupe volante posé en haut de la montagne ??? Bien qu'il ne soit pas référencé officiellement dans le fameux petit carnet (peut-être l'a-t-il été avant la chute du mur?), je ne pouvais pas ne pas vous en parler car cela a été le moment fort de notre week-end ....

 

Lors de notre week-end à Kazanlak pour la fête des roses, nous avions réservé un petit hôtel à Buzludja - comme d'habitude nous nous y sommes pris à la dernière minute pour organiser ... mais la fête des roses est LE spot de Bulgarie en ce premier week-end de juin ... pas facile de trouver un hôtel à Kazanlak ! Et bien nous en a pris car nous avons découvert en fin de journée cet incroyable OVNI ! Comme il était déjà trop tard en arrivant, nous avons décidé de remettre au lendemain matin notre visite imprévue ...

 

Rappelez vous de l'avant-dernier article ... nous sommes toujours dans la Stara Planina, aux environs de Shipka, haut lieu de l'histoire bulgare ... Si vous regardez bien la dernière photo, on peut apercevoir du mont Shipka, au loin un bâtiment sur le mont Buzludja.

 

 

 

 

Ce mont s'appelait en fait Hadji Dimitar jusqu'en 1942 car c'est dans la clairière juste en dessous que le révolutionnaire a trouvé la mort ainsi que 28 des ses hommes en 1868.

 

Le 28 Juillet 1891, à l'initiative de Dimitar Blagoev,  a eu lieu le congrès qui a proclamé la consitution du Parti social-démocrate bulgare, le PSDB.  C'est en 1981 qu'a été construit ce monument en l'honneur de ce congrès ...

Ce bâtiment à la gloire du Parti Communiste Bulgare n'aura eu qu'une courte vie, et il est maintenant en ruine. Cela n'empêche pas les partisans de se réunir chaque année le premier week-end d'août !

 

Lorsqu'on est là-haut, on ne peut s'empêcher de penser au gaspillage d'argent pour construire une telle .... horreur, il n'y a pas d'autres mots ... Mais cela vaut vraiment le détour.

 

Je vous laisse découvrir d'autres photos sur ce site, car nous n'avons pas eu le courage de rentrer dans le bâtiment (oui oui, nous ne sommes pas trop courageux !!)

 

 

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 00:00

 

 

 

 

Toujours pour honorer la mémoire des soldats russes et des volontaires bulgares morts lors de la guerre de 1877-1878, une église a été construite en 1902 dans le village de Chipka: l'église de la Nativité.

 

 

Magnifique et imposante avec ses coupoles et ses croix dorées, ses façades recouvertes de céramiques colorées, et son clocher haut de 53 mètres, qui abrite 17 cloches (dont la plus grosse pèse pas moins de 11 tonnes!) ... C'est bien dommage que le ciel ait été si nuageux ce jour là ....

 

 

 

 

 

 

A l'intérieur, on peut découvrir de très belles icones, et lors de notre visite, un guide expliquait tous les détails à un groupe de touristes français de passage pour la fête des roses à Kazanlak. C'était très instructif, mais comme bien sûr je n'ai pris aucune note, pas moyen de me rappeler ...

 

 

Au sous-sol de l'église se trouvent 17 sarcophages en marbre où sont gravés les noms des régiments qui ont participé aux batailles de Chipka et Cheinovo.

 

 

Sur la parvis, les retraités français étaient étonnés de voir les enfants  (5, ca ne passe pas inaperçu!) et ont demandé à Léa pourquoi elle n'était pas à l'école ... réponse du tac-au-tac: "ben, le dimanche, y a pas école quand même!" - genre, ils sont fous ces gens??? Ah ben, ils n'ont pas pensé qu'on habitait sur place, ma Léa ....

 

 

 

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 19:55

 

Le col de Shipka se trouve dans la chaîne des Balkans (appelée ici « Stara Planina » – la vieille montagne) sur la route principale qui relie la Danube à la Turquie, entre Gabrovo et Kazanlak. Cette situation géographique est assez importante pour poser le décor et expliquer la suite …


Mais revenons un moment dans cette période mouvementée de l’histoire bulgare qu’est la Révolution ...


Comme mentionné dans l’article précédent, les massacres des Turcs (les fameux bachi-bouzouks) durant l’Insurrection d’Avril 1876 (15 000 bulgares tués) provoquèrent la colère et l’indignation en Europe (rapportée par Victor Hugo en France, W.T Stead et W. Gladstone en Angleterre) mais aussi en Russie.


Je vous passerais tous les détails géo-politiques des Balkans de l’époque (je ne vais pas réécrire l’article de wikipedia non plus !) …

La Russie déclara donc la guerre à la Turquie le 24 Avril 1877. C’est le début de la guerre russo-turque de 1877-1878, qui opposa la Russie, la Roumanie, la Serbie et le Monténégro à l’Empire Ottoman, afin de libérer les peuples slaves du joug turc.

En Juin 1877, les troupes russes et roumaines traversent le Danube et s’enfoncent en Bulgarie afin de rejoindre Constantinople (l’ancien nom d’Istanbul, pour ceux qui ne savent pas …). Elles seront empêtrées dans les cols des Balkans où les troupes turques tentent de les arrêter. 7000 soldats russes et volontaires bulgares ont péris en défendant le col.

 


C’est en mémoire de ces hommes qu’a été construit en 1934 le Monument à la Liberté sur le Mont Shipka (qui s’appelait Mont Stoletov jusqu’en 1977). C’est un projet de l’architecte Athanas Doncov et du sculpteur Alexandre Andreev. Il a été construit grâce à des fonds collectés par le peuple bulgare.


Sur la facade nord se trouve un magnifique lion en bronze. Sur les 3 autres façades, on peut y lire le nom des localités où se sont déroulés les combats (Shipka, Stara Zagora et Cheinovo).

894 marches vous mèneront à ce musée à ciel ouvert et à une magnifique vue sur la vallée et les monts alentour. A l’intérieur de la tour, il y a également un petit musée où vous pourrez vous replonger dans les batailles de l’époque.

 

 


Pour terminer sur la guerre russo-turque, les ottomans capitulent le 19 janvier 1878 et signent le traité de San Stefano (dans la banlieue de Constantinople) le 3 Mars 1878. Cette date est la fête nationale bulgare, qui rappelle le combat pour l'indépendance, mené avec l'aide des Russes et des Roumains.

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 00:00

 

Mais qui est donc cet homme gigantesque à l’entrée du village de Klissura ? Malheureusement, ce n’est pas dans le musée que nous avons trouvé réponse puisque tout était écrit en Bulgare, et point de guide intéressé pour nous renseigner (bon, je dois dire que l’on n’a pas fait beaucoup d’effort non plus …)

 

 

Mais c’est sans compter sur mes chers collègues, toujours très intéressés par nos week-ends de découverte ! Voici donc l’explication …


L’énorme statue représente donc Ivan Borimetchkata (Иван Боримечката), héros révolutionnaire du célèbre roman d’Ivan Vazov – Под Игото (sous le joug). Borimetchkata veut dire littéralement "celui qui combat les ours".

 

 

Un peu de littérature dans ce blog ??? Soyons fous …


Под Игото a été écrit par Ivan Vazov (sa vie, son œuvre, ça sera pour un prochain article, sûrement celui de Sopot, sa ville natale !) lors de son exil à Odessa. Il a été publié en Bulgarie en 1894. Ce roman est considéré comme une œuvre majeure de la littérature bulgare (l’équivalent de « Guerre et Paix » de Tolstoï !). Je ne l'ai pas encore lu, mais pourquoi pas?


L’action se situe en Bulgarie dans les années 1870, à la veille de la révolte nationale qui va conduire à la guerre russo-turque de 1877-1878 et à la libération de la Bulgarie du joug ottoman. Le roman s’inspire étroitement des faits historiques survenus à l’époque…


La tranquillité dans un village bulgare, sous le joug ottoman n'est qu'apparente. En réalité, la population se prépare activement à se soulever contre l'occupant. Les gens éduqués veulent du changement pour retrouver leur liberté après près de 500 ans d'occupation. Ils sont motivés mais la réussite de la révolte est au-delà de leurs forces. L'armée ottomane va écraser les révoltés et ce sera un bain de sang. Les tueries massives vont provoquer l'indignation en Europe  et l'intervention armée de la Russie contre l'Empire Ottoman va permettre à la Bulgarie de redevenir un État autonome (je sais quels articles vont suivre, super la transition toute trouvée!!!)

 

 

 

 

La statue est sûrement implantée à Klissura du fait que la ville est célèbre grâce à l’héroïsme de ses habitants pendant l’Insurrection d’Avril 1876.


En soi, Klissura n’a vraiment rien d’attrayant (même pas une petite "mehana" pour se restaurer!)…

 

Les randonneurs s’y retrouvent car c’est le départ de nombreuses randonnées dans la Stara Planina (petit clin d'oeil à une de nos lectrices ...).


Le pechat se trouve au musée historique au centre de la ville (ce n'est pas très grand, vous ne pouvez pas vous perdre !!).

 


Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 00:00

 

 

Karlovo au centre de la Bulgarie fait partie de la Vallée des Roses. Cette ville a une renommée particulière car c'est là qu'est né l'un des acteurs les plus importants sous le joug ottoman,  l'Apôtre de la Liberté Vassil Levski (1837 - 1873).
Mais aussi  y est né le père de Hristo Botev autre révolutionnaire de l'époque mais aussi grand poète.
 
En 1869, Levski y crée un comité révolutionnaire. Malheureusement, lors de la guerre de Libération (1877-1878), la ville est pillée par les Turcs, beaucoup d édifices sont incendiés et une bonne partie de ses habitants massacrés.

 
La maison où vécu Vassil Levski fut incendiée pendant la guerre de Libération  mais elle  a été restaurée et fait maintenant office de musée. Vous y croiserez d'ailleurs beaucoup d'écoliers attentifs venant découvrir une partie de l'histoire de leur pays. C'est aussi là que vous pourrez trouver le fameux "petchat " dont sont aussi fervents les petits écoliers bulgares.
 
Flanez à pied dans la vielle ville jusqu'au monument Vassil Levski, vous découvrirez les façades magnifiques de vieilles maisons conservées.

 

 

Merci à notre envoyée spéciale Véro pour cet article!

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de quetedugraalbulgare
  • : Une autre facon de découvrir les trésors de la Bulgarie ...
  • Contact

Recherche