Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 21:36

 

 

Voilà un des ces endroits improbables que l'on aurait jamais découvert sans la fameuse carte ! Le numéro 64, perdu dans les balkans .... au bout de 10 kms de chemin en terre battue ...

 

"C'est comme en Afrique du Sud pendant le safari" a dit Etienne ... "mais sans les girafes et les éléphants" ! Nous avons bien rencontrés quelques chèvres et son berger, mais c'est quand même moins pittoresque ... Il a fallu tout de même bien s'accrocher à l'arrière du 4x4 ...

 

 

 

 

Mais un peu de souffrance valait bien la peine, car arrivés en haut, nous avons été récompensés par une superbe vue sur la vallée (et une grande bière, il ne faut pas se laisser abattre non plus ...). Et qu'y a -t - il donc au numéro 64 ? Un "complexe" touristique (Buntovna - Бунтовна), pour les courageux qui viennent ici par les chemins de randonnées ... pas comme nous ...

 

 

 

 

2 petites anecdotes lors de cette virée ... c'est là que nous avons appris que tampon ne se dit pas "tamponi" en bulgare mais "pechat" ... ça a bien fait rire la responsable de l'hôtel ... imaginez, un homme qui vient vous demander si vous avez des tampons (hygiéniques) en bulgare approximatif ...Je ris encore de voir sa tête !

 

 

 

 

Et puis, c'est bien de se prendre en photo devant des monuments ... mais c'est mieux encore de savoir ce qui est gravé dessus... On se doutait bien que c'était un monument à la gloire du communisme, pas de doute sur la faucille et le marteau .... et bien, ce sont les paroles de l'Internationale ... Merci Prolet pour la petite histoire ;-)

 

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 10:17

 

 

Balchik est située à 30km au nord de Varna. C'est le 3ème port de Bulgarie après Burgas et Varna. La ville en elle-même, ainsi que sa plage de galets artificiels, dominée par les grues portuaires, n'ont guère d'intérêt. Par contre, Il faut prévoir de passer du temps dans le palais d'été de la Reine Marie et les jardins botaniques ...

 

 

 

 

 

En 1913, au terme de la seconde guerre des Balkans, Balchik est annexée à la Roumanie. La Reine Marie de Roumanie s'y fait construire une résidence d'été en 1924, qu'elle baptise amoureusement "Nid tranquille". Ses architectes italiens associent des éléments de styles Renouveau bulgare et ottomans - de la simplicité des bâtiments en pierre aux folies en vogue à l'époque, dont un minaret ! La chapelle renferma un temps le coeur de la Reine.

 

 

 

 

Les jardins justifient la visite à eux seuls. Des petites cascades et des ouvrages comme le "pont des soupirs" égaient les terrasses qui dominent la mer. Quelques 3000 plantes rares et exotiques y prospèrent, dont plusieurs centaines d'arbres et de cactées, ainsi qu'une belle collection de palmiers.

 

 

 

 

 

 

Source: Bulgarie - Bibliothèque du voyageur (Ed. Gallimard) - photos perso

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 19:58

Il fait trop froid sur Sofia ... je ne suis pas prête pour l'hiver  ... retournons encore un peu vers la Mer Noire ...

 

 

Sozopol est une des plus anciennes villes au bord de la mer Noire, qui a pour origine le vieux village thrace Apollonia – la ville du dieu Apollon. En 610 avant J.C., des grecs de l’Asie Mineure – Millet et Phokaia s’installent dans les terres de la demi île de Sozopol contemporaine et créent une ville. Sa position est bien choisie, parce qu’elle se trouve sur les passages vers la Thrace, de la Mer Noire et la Strandja. La ville devient vite célèbre et elle crée de nouveaux villages autour d’elle. C’est un temps d’essor de la culture et de la construction. Le commerce fleurit et on commence à frapper des monnaies.

 

 

 

Apollonia est connue dans l’Antiquité avec le temple d’Apollon. En 72 avant J.C. les légions de Marcus Lucul détruisent non seulement la forteresse, mais aussi le temple d’Apollon et d’autres bâtiments. Au IV siècle avec le développement de Constantinople, Apollonia obtient de nouveau son importance précédente et elle s’appelle Sozopolis – ville du salut.

En 812, Le Khan Kroum inclut la ville dans son état, mais en conséquence la ville est tantôt dans les mains des byzantins, tantôt dans les mains des bulgares.

Durant des siècles Sozopol s’est développée comme une ville de défense d’un côté avec sa forteresse, et d’autre côté – comme une ville avec une riche construction de bâtiments d’architecture et culturels, d’églises, de chapelles, de cimetières, de monastères.

 

Les archéologues y découvrent de plus en plus de trouvailles des temps passés.


 

 

Le печат est disponible au musée archéologique à l'entrée de la vieille ville. Nous ne l'avons pas visité car les fonctionnaires de service ce jour-là n'ont pas voulu nous laisser entrer ... Nous sommes pourtant arrivés à 16h40, pour une fermeture officielle à 17h ... Sozopol est victime de son succès ... Tant pis, nous avons été aussi aimables que la caissière et sommes repartis avec notre précieux tampon quand même !!

 

 

Source: http://bulgarie24.com (photos perso)

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 08:54

 

 

 

Quittons un moment la mer et son sable chaud pour la montagne .... Est-ce le brusque changement de temps et les 1ers flocons sur Vitosha (que dis-je, sur Sofia !) qui m'inspirent ....

 

Il y a 2 semaines, nous avons quand même profité de l'été indien pour aller chercher notre "pechat"à Vitosha. Assez facilement pris, puisque nous n'avons fait aucun effort ... montés en voiture à "Aleko", petit passage au gite éponyme puis finalement nous avons quand même tentés d'aller jusqu'à Cherni Vrah (2290m)... en télésiège! Honte sur nous puisque nous n'avons même pas eu le temps d'aller jusqu'au sommet (trop tard, trop tard, pour la montagne on ne part pas à 15h ... ).

 

 

 

 

Vitosha, que l'on surnomme les poumons de Sofia, est située à une dizaine de kilomètres du centre. A partir d'Aleko, on peut y faire de belles balades l'été et y skier l'hiver !

 

 

 

 

Le parc naturel a été créé en 1934, mais on peut malheureusement quand même y voir ca:

 

 

 

 

 

Le "pechat" est donc disponible au gîte "Aleko" qui se trouve à la sortie du télécabine. Pour la petite histoire, le gîte doit son nom à l'écrivain Aleko Konstandinov, écrivain bulgare du 19ème siècle. En 1895, il créé également la première association de tourisme en Bulgarie.

 

 

Photo: source Wikipedia

 

 

Vous reconnaissez ce visage ? On peut le trouver sur les billets de 100 levas ...

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 19:58

 

 

 

Nessebar est une des villes les plus anciennes en Europe et elle possède le plus de monuments architecturaux datant du Moyen Age en Bulgarie. La ville est héritière du village ancien thrace Mesambrie, fondé pendant le deuxième millénaire avant J.C. Son nom signifie ville /bria/ de Melsa.

 


Pendant l’époque thrace – 3000 avant J.C. apparaît le premier village à la péninsule. Au début Nessebar est peuplé par les thraces. Ils lui donnent son premier nom - Messambrie.



 

A l’époque hellénistique – vers la fin du V siècle avant J.C., Nessebar a été déjà une colonie grecque, créée comme ville-état par des émigrés de Kalhidon, Bysantion et Mégara qui appelaient la ville Messemvria. La ville développe le commerce avec la moitié des pays du bassin méditerranéen. Au V siècle avant J.C., Nessebar commence à frapper des monnaies d’argent et de bronze, et les nouvelles découvertes montrent qu’à l’époque on y frappait des monnaies aussi pour d’autres villes-états.

 

On peut admirer ces pièces dans le musée historique à l’entrée de la ville (ne pas oublier le pechat et le marki!).

 

Avec l’époque romaine se termine une des périodes les plus brillantes de la vie de cette ville . L’énorme empire romain engloutit petit à petit tout le monde méditerranéen et les villes de la Mer Noire restent en sa périphérie.

Pendant l’époque byzantine – en 330 avant J.C., quand on déplace la capitale à Constantinople, tout le littoral de la Mer Noire se retrouve aux pieds du grand nouveau centre. De cette façon, Nessebar se réveille pour une nouvelle vie. On construit à nouveau la puissante forteresse. Les premières églises de Nessebar datent de cette époque (V-VI siècle).


 

En 812, le Khan Kroum conquiert la ville. En 864, Boris la cède à la Byzance, mais le tzar Simeon la conquiert de nouveau. Pendant le deuxième royaume bulgare, la ville passe à maintes reprises dans les mains tantôt des bulgares tantôt des byzantins. L’apogée de son développement est sous le règne du tzar Ivan Alexandre (1331-1371), quand il a été un des centres les plus importants de l’Etat Bulgare. Les certificats de Messemvria témoignent que Nessebar  a bénéficié  de dons pour la construction des églises et des monastères – plus de 40 selon les légendes. En 1366 les croisés d’Amédée VI Le Savoie, conquièrent la ville et la transmettent aux byzantins.

 

La ville est évidemment très touristique et il vaut mieux éviter les mois de juillet-août pour l'apprécier !


 

Source: http://bulgarie24.com (photos perso)

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 20:03

 

 

Le Cap Kaliakra s'avance sur 2 km dans la mer et est situé à 12 km à l'est de Kavarna. Le bord est abrupte avec des falaises à pic qui surplombent la mer de 70 m.

 

Le cap est une réserve naturelle et archéologique. Il a été habité dès le 4-e siècle avant J.C.. Pendant cette période Kaliakra a été peuplé par la tribu thrace Tirizi qui a donné le premier nom de la forteresse - Tirizis. Le nom de la localité a été changé quelques fois au cours des siècles - Tetraciada, Acré Castélium. On mentionne le nom Kaliakra pour la première fois à la fin du 13-e siècle. Ce nom signifie "beau cap". Les documents écrits parlent d'une ville médiévale puissante dont le souverain a frappé ses propres monnaies et a fait de la forteresse un foyer religieux.

 

 


Le déclin de la forteresse vient avec son invasion par les turcs. Les dernières informations sur Kaliakra sont liées à une bataille de mer dans le golf du cap entre le contre-amiral Ushakov et la flottille turque en 1791 dans laquelle les soldats russes gagnent. Une partie de la culture matérielle du passé est exposée dans un petit musée archéologique qui se trouve dans une des grottes (c'est là que se trouvent le "pechat" et le marka!).

 

 


La légende du  cap Kaliakra raconte que 40 jeunes filles bulgares se sont liées les cheveux l'une à l'autre et se jettent dans la mer pour ne pas tomber dans les mains des conquérants turcs. A l'entrée du Cap Kaliakra s'élève un obélisque appelé "La porte des 40 jeunes filles" qui rappelle cet événement (que j'ai oublié de prendre en photo, quelle idiote !)

 

 

 

Source: http://bulgarie24.com (photos perso)

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 20:06

 

 A quelques encablures de notre lieu de villégiature - en l'occurence pour ce week-end: Nessebar (article à venir, ne vous inquiêtez pas !) - se trouvaient Pomorie et son musée du sel.


Ereintés par notre excursion à Malko Tarnovo le vendredi, Pomorie nous semblait donc l'endroit idéal ce samedi pour notre 2ème "pechat" du week-end, entre 2 hawaiian cocktails et trempettes dans la piscine (frisquette la piscine quand même ...).
Un long week-end est normalement propice à des visites de musées, n'est ce pas ??? Pas de chance pour nous, ce n'est pas ce qu'avait décidé le gardien du musée de Pomorie ...
Sur la porte close était placardée une note "samedi 24 et dimanche 25, le musée ne sera ouvert que sur RV pour des groupes de 10 personnes ou plus - merci d'appeler les numeros ci-dessous ..."
Par ici la troupe, comptez vous .... 1, 2, 3 ...9 .. mer zut, bon c'est pas grave, appelons quand même .... hé hé mais qui va appeler ???

 

Miss C: "bon ben vas - y,  appelle, il faut qu'il vienne le gars, là, il nous faut notre pechat ... on repartira pas sans"

Moi: "euh ... ok, ok, j'appelle"

 

On voit bien qu'elle est cheffe, la Miss C ... C'est comme avec le blog ... "Allez Isa, j'ai commencé le blog, à toi de jouer maintenant ...". Ben devant le musée, pareil, et pas question de discuter ... et voilà que je m'execute et me lance dans une grande négociation en bulgare ...

(vous noterez au passage que Mr M et N se sont pas inclus dans la conversation .... ils surveillent les enfants, qu'ils disent, ben voyons...).

 

Je vous épargnerais mon superbe dialogue; pour les non-initiés, ca en jeterait, mais pour les bulgarophones (bien sûr qu'il y en a qui nous lisent, je suis optimiste !), ca serait une bonne minute de rigolade.

 

Bref, je me suis quand même bien débrouillée car j'ai réussi à le faire venir le dimanche après midi, à 14h30  - точно !

 

 

 

Encore un petit musée très intéressant pour les enfants, surtout la partie extérieure avec les salines (entourées par les HLM, certes...).

 

Et Miss C est quand même la meilleure des guides !!

 

 

 

 

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 21:12

IMG_6423

 

 

Malko Tarnovo est une petite ville du Sud-Est de la Bulgarie, au milieu du parc naturel de la Strandja, à la frontière Turque.

 

La ville possède de très belle maisons d'époque, transformées en musées (historique, archéologique et de la nature).

 

malko_tarnovo2

 

Le pechat (ainsi que le marka) sont évidemment disponibles au musée, mais vous pouvez également le trouver au monument "Petrova Niva" (Петрова Нива), qui se trouve à 12km du village de Zvezdetz (Звездец).

 

Au milieu de nulle part, dans la forêt, un monument se dresse.... et un monsieur attend désespérement des visiteurs dans son petit musée (qui n'a même pas le bon numéro de pechat !!!). La journée doit être longue là-haut ...

 

 

malko_tarnovo1

 

Georgi Kondolov (Георги Кондолов) est un révolutionnaire qui a oeuvré pour la libération de la Bulgarie du joug turc.

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 08:36

Ca y est, je suis officiellement enregistrée au bureau du BTC ....

 

bronze

 

Allez, MIss C., laisses ton petit carnet à Mr M qu'il aille vous chercher celle d'argent ;-)

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 20:23

Vélingrad ..... ses sources d'eau chaude, ses grands hotels, son parc ombragé.... à moins de 2h de Sofia .....  une destination idéale pour un week-end SPA!


Mais savez-vous vraiment d'où vient le nom de Velingrad ?? Le печат #50, disponible au musée historique nous l'a fait découvrir ...

Velingrad (Велинград), ville touristique et thermale du sud de la Bulgarie est située dans la partie occidentale du massif des Rhodopes.

 

vela_peeva

 

En 1948, les villages de Лъжене (Lagene), Чепило (Cepilo) et Каменица (Kamenica) sont fusionnés pour former un ville qui fut nommée Velingrad en l'honneur de la résistante Вела Пеева (Vela Peeva).

 

Vela Peeva est née le 16 mars 1922 dans le village de Kamenica.  
Elle a participé au mouvement de résistance durant la Seconde Guerre mondiale. Durant l'été 1942, elle fait partie des groupes de bataille partisanes opérant dans le domaine de la vallée de Tis. Fin Mars 1944, elle tombe dans une embuscade d'où elle s'échappe. Blessée, elle se cache dans les montagnes pendant 37 jours. Début mai, après 5h de fusillade, elle se tue pour ne pas se faire prendre.

 

Le musée nous présente donc son histoire, ainsi que quelques pièces de sa maison et ses cahiers d''école. Les enfants ont été étonnés de voir comme elle écrivait bien le français !

 

Le musée présente également une exposition sur un autre enfant du pays, le chanteur d'opéra Nicolaï Ghiaurov, ainsi que de merveilleux oeufs de Pâques décorés, autre spécialité de la ville.

 

La visite s'est terminée sur un atelier de décoration d'oeuf ... un succès auprès des enfants (et des parents !)

 

 

velingrad

Repost 0
Published by quetedugraalbulgare
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de quetedugraalbulgare
  • : Une autre facon de découvrir les trésors de la Bulgarie ...
  • Contact

Recherche